Conservatoire Textile – Bleu de Cocagne

À la découverte du Velours et des grandes inventions du Textile Amiénois : L’impression au rouleau BONVALET, la tonte mécanisée des draps et velours DELARCHE, le métier à tisser sans navette DEWAS, le métier circulaire SAINT frères remis en état de marche par le Conservatoire.
Ces monuments du Patrimoine textile mondial sont animés, le temps de votre visite, par des professionnels. Exposition thématiques, conférences et initiations tout public.

► Coordonnées

Bleu de Cocagne – Site Cosserat
200, Rue Maberly
80000 Amiens
Téléphone : 06 07 71 68 93 / 06 86 07 90 49
Mail: contact@bleudecocagne.org
Site internet : www.bleudecocagne.org
Facebook

► Actualités

Journées européennes du patrimoine 19-20 septembre

Des Racines et des Ailes – ce mercredi 1er avril 2020 en Picardie

Un volet de cette émission a été tourné le 15 janvier 2020 au conservatoire Bleu de Cocagne à Amiens, il présentera notamment cette rare machine à imprimer au rouleau de cuivre qui fut l’âme d’ITDT (Impression et Teinturerie De Tournon), (07) et de sa ville. 
Un peu d’histoire : Elle a été commandée à la SACM en 1928 pour 8 couleurs puis modifiée en 1938 pour imprimer en 6 couleurs avec des cylindres de grand diamètre 875mm de circonférence.

Des milliers de machines similaires ont imprimé les textiles à travers le monde au 19ème et 20ème siècle, cette technique exceptionnelle, quant à la qualité de ses impressions lorsque les rouleaux sont gravés en taille douce, a été supplantée économiquement par le cadre plat dans les années 1930 et par le cadre rotatif à partir des années 1970.

Cette machine était en 2009, la dernière en fonctionnement en Europe, elle avait été pérennisée par ITDT grâce au marché des ‘’Toiles de Jouy’’, produit historique de la maison BURGER et ses 14 cylindres qui produisaient encore quelques milliers de mètres tous les mois.

Avec le concours de la Fondation Bettencourt, de l’Association des Maîtres d’Art, de la Manufacture Bonvallet, des Ets Burger, elle fut démontée pièce par pièce en 2010, pour être transportée à Amiens.

Entreposée le temps de lui trouver un lieu d’implantation (Précisions : 25 tonnes ,  10m de long,  5m de haut), puis restaurée par l’association Bleu de Cocagne, une salle a été mise à disposition par la ville d’Amiens.

Aujourd’hui la tête a été posée sur ses fondations ainsi que la mandrineuse qui permet de monter/démonter l’axe de son rouleau. La dalle béton vient d’être coulée au total 30m3 de béton (Mécénat LHOTELIER).

Plusieurs écoles participent à ce projet, pour la partie électrique, les menuiseries de la salle et la conception-gravure en taille douce, de nouveaux cylindres.

Mais pourquoi à Amiens ?
Bleu de Cocagne, conservatoire textile d’Amiens, a pour objet de transmettre les grandes inventions textiles nées à Amiens et c’est à Saint Maurice-les-Amiens qu’Alexandre Bonvalet pratiqua les premières impressions avec un rouleau de cuivre en 1775 sur une machine de sa conception.

Les dates des inventions sont souvent controversées d’un pays à l’autre, mais nous ne trouvons sur celle-ci aucune littérature même Anglaise, qui l’infirmerait.
« L’invention de l’impression au rouleau est généralement attribuée à Bell, un écossais qui la breveta en 1783, et qui le premier l’utilisa avec succès dans la manufacture de Livesey, Hargreaves & Co, près de Preston, en 1785 … »
Traduction de ‘’Méthode of printing’’ Knecht et Best Fothergill 1951

Avant 1785 les anglais avaient déposé des Patent (brevets), mais la date de leurs premières productions au rouleau de cuivre, serait :  1785 soit 10 ans après Alexandre BONVALET, raison pour laquelle nous réinstallons cette machine à Amiens.

► Inventaire

Inventaire des collections